En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
Culture in vitro
La Pépinière
La galerie Photo
Pour aller plus loin
Archives Nouvelles
+ Année 2018
+ Année 2017
 ↑  
rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
https://invitrolab.fr/data/fr-articles.xml

Il nous arrive parfois de rencontrer dans la nature des plantes dont la couleur diffère de celle de leur congénère. Ces anomalies, dues à des mutations génétiques, peuvent toucher une partie de la plante, en général les fleurs ou bien la totalité de celle-ci.

Siège de la couleur

La couleur observée est due à deux organites spécifiques à la cellule végétale :

  1. Les chloroplastes

Siège de la photosynthèse, ils contiennent les pigments photosynthétiques:

  • Chlorophylles a ( bleu-vert
  • Chlorophylle b ( jaune-vert )
  • bêta Carotène ( orange )
  • Xanthophylles ( jaune ).

Ils vont capter l’énergie lumineuse et permettent aux végétaux de se nourrir en assimilant le dioxyde de carbone ( CO2).

  1. La vacuole

Sorte de poche remplie d’eau qui confère à la plante sa rigidité. Celle des cellules épidermiques et sous-épidermiques renferme des anthocyanes qui sont particulièrement sensibles au changement de pH, en passant du rouge en milieu acide (pH faible) au bleu en pH intermédiaire, et en devenant incolores puis jaune clair en milieu basique.

Dans le cas d'une plante type, les pigments chloroplastiques et les anthocyanes sont présents dans la cellule (La couleur verte des chloroplastes étant présente mais masquée par la couleur des d'anthocyanes).

Absence de pigments photosynthétiques

Cette anomalie passe inaperçue si elle n'affecte que les fleurs, la couleur des anthocyanes couvrant celle des pigments chlorophylliens.

Si elle atteint toute la plante, ce sont les anthocyanes qui donneront la couleur comme on peut le voir sur la photographie ci-dessous d'un Epipactis helleborine achlorophyllien qui laisse transparaître un peu de violet.

Epipactis helleborine

Chez certaines familles botaniques l'absence de chloroplastes est le résultat d'une évolution adaptative au milieu. Il affecte la totalité de la plante qui ne peut plus synthétiser le sucre indispensable à sa survie. Elle doit "s'associer" à une autre plante soit en la parasitant (Orobanchacées, Rafflésiacées... ), soit en créant  une symbiose (Orchidacées) avec un champignon.

Absence d'anthocyanes: le viridisme

Le manque d'anthocyanes dans la vacuole va permettre aux chloroplastes d'exprimer leur couleur.

Les fleurs mutantes vont donc paraître plus ou moins vertes.

De même, l'absence de chloroplaste peut affecter seulement une partie de la plante. On a des sujets panachés souvent nommés variegata (Cypripedium calceolus sur la photographie ci-dessous).

Cypripedium calceolus variegata

Absence de pigments photosynthétiques et d'anthocyanes: l'albinisme

L'albinisme des fleurs

L'albinisme des fleurs est du à un déficit d'anthocyanes au niveau de la vacuole ainsi qu'à l'absence de chloroplastes.

Les fleurs porteuses de cette mutation vont être entièrement blanches. Elles sont dites 'alba'.

Anacamptis morio hypochrome

L'albinisme des plantes

Extrêmement rare dans la nature, les plantes atteintes de ces deux anomalies génétiques vivent la plupart du temps dans les sous bois en symbiose avec des champignons qui leur apporte les nutriments nécessaires à leur survie.

Hyperchromie

Il arrive parfois d'observer également des cas d'hyperchromie comme le montre les photographies d'Anacamptis pyramidalis ci-dessous. L'individu du milieu étant le plus répandu.

Anacamptis hypochrome

Le schéma ci-dessous synthétise les différentes anomalies chromatiques au niveau cellulaire.

 aberration

Remarque: En culture in vitro, on peut observer également des anomalies chromatiques. Les photographies ci-dessous montrent des individus de Serapias lingua et d'Ophrys tenthredinifera hypochromatiques et achlorophylliens. Très rare en milieu naturel, ces individus poussent beaucoup plus facilement sur un milieu contenant tous les éléments nécessaire à leur survie.

hypochromie in vitro

Glossaire

chlorophylle

chlorophyllea.png


Date de création : 24/09/2016 16:34
Page lue 807 fois

Recherche
 
Fermer
Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
<O>


  Nombre de membres 29 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Liens utiles
Visites

 80459 visiteurs

 4 visiteurs en ligne

Like Facebook