En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
Culture in vitro
La Pépinière
La galerie Photo
Pour aller plus loin
Archives Nouvelles
+ Année 2018
+ Année 2017
 ↑  
rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
https://invitrolab.fr/data/fr-articles.xml

Généralités

Ce milieu de culture a été élaboré par Svante Malmgren pour la propagation des orchidées terrestres des climats tempérés. On peut citer entre autres les Ophrys, Orchis, Platanthera, Cypripédium etc...

On compte environ 200 espèces en Europe, 200 en Amérique du Nord et  beaucoup d'autres dans les régions tempérées de l'Asie.

Certains l'utilisent avec succès pour des orchidées terrestre des climats tempérés d'Amérique du sud, d'Afrique du sud et d'Australie.

La propagation des orchidées tempérées à partir de graines est réalisé sur un milieu de culture stérile et asymbiotique (plus de détails ici).

Comparés aux autres milieux de culture traditionnels ( KnudsonMurashige et Skoog...), le milieu de Malmgren est relativement simple.

Il contient:

  • une base composée de Calcium, de Potassium et de Magnésium;
  • Une source d'Azote organique ou minéral;
  • Des composés organiques complexes apportés par des fruits et des légumes (Navet, pomme de terre, ananas);
  • Du sucre, du charbon actif et de l'eau (osmosée ou déminéralisée);
  • Un agent gélifiant (Agar-agar ou autre).

Le PH doit être ajusté aux alentours de 6.

Contrairement aux autres espèces cultivées in vitro pour lesquelles on peu s'affranchir de la température et des saisons, la propagation des orchidées terrestres des climats tempérés nécessite de respecter le cycle de vie de l'espèce cultivée.

Cette contrainte nous oblige à semer les graines au bon moment et a respecter un cycle de température approprié.

Le milieu de culture

Vous trouverez sur le tableau suivant tous les ingrédients et caractéristiques du milieu de Malmgren en sachant que chaque espèce nécessite des ajustements spécifiques (ce qui fera l'objet d'autres articles). Pour les plus curieux, je détaille plus bas les différents composés utilisés.

  1. une base composée de Calcium, de Potassium et de Magnésium;

  • Phosphates de calcium.

Il existe trois phosphates de calcium que l'on peut utiliser dans nos milieux de culture:

  • Le phosphate monocalcique: Ca(H₂PO4)2; Solubilité: 20 g/L, eau à 20 °C
  • Le phosphate bicalcique : CaHPO4.Solubilité: 0,2 g/L, eau à 20 °C
  • Le phosphate tricalcique : Ca3(PO4)2. Solubilité: 1,2.10-3g/L, eau à 20 °C

Svante Malmgren utilise Ca3(PO4)2, pour ma part c'est CaHPO4

  • Dihydrogénophosphate de potassium

De formule KH2PO4, le dihydrogénophosphate de potassium se présente sous forme de poudre ou cristaux incolores. Sa solubilité est de 222 g/L (eau à 20 °C)

  • Le sulfate de magnesium

En réalité, nous allons utiliser de l'heptahydrate de sulfate de magnésium ou sel d'Epsom, de formule  MgSO4·7H2O.


Date de création : 20/09/2016 16:50
Page lue 1019 fois

Recherche
 
Fermer
Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
<O>


  Nombre de membres 29 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Liens utiles
Visites

 80619 visiteurs

 1 visiteur en ligne

Like Facebook