En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
Culture in vitro
La Pépinière
La galerie Photo
Pour aller plus loin
Archives Nouvelles
+ Année 2018
+ Année 2017
 ↑  
rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
https://invitrolab.fr/data/fr-articles.xml

En cas de projection, rincer longuement et abondamment à l'eau claire.

Avant toute chose, il est bon de rappeler que tous les désinfectants ne sont pas des détergents et donc ne nettoient pas.

Pour désinfecter une surface, des ustensiles, les mains, il faut d'abord les nettoyer avec un détergent, et ensuite appliquer le désinfectant sur la surface propre.

Généralités

L'eau de Javel est commercialisée sous plusieurs niveaux de dilution.

La quantité de chlore présent est exprimée en pourcentage de chlore actif (c.a.), il correspond à la masse de dichlore formée à partir de 100 g d'eau de Javel.

On trouve par exemple des bouteilles d'eau de Javel à 2,6 % de chlore actif et des berlingots d'eau de Javel concentrée à 9,6 % de chlore actif.

Le nom commercial change en fonction de la dilution et l'on parlera :

  • d'extrait de Javel pour un produit titrant 40 °chlorométriques minimum (12,7%) .
  • d'eau de Javel si la concentration est comprise entre 9,6 ° et 40 ° chlorométriques (entre 3% et 12,7%).

L’action désinfectante de l’eau de Javel en milieu aqueux est principalement liée à l’action de l’acide hypochloreux (HOCl).

Cette forme peu ionisée du chlore dans l’eau pénètre facilement au travers des parois et des membranes cellulaires des  virus, bactéries, spores, champignons, parasites (Pour des pH inférieurs à 4, du chlore gazeux (Cl2) peut se former. Il aura les mêmes effets que l’acide hypochloreux).
Le chlore actif libre présent dans la solution agira de 3 façons :

  • par un caractère oxydant  général
  • par l’action immédiate et spécifique de chloration des fonctions aminés des  protéines présentes dans le cytoplasme des bactéries.
  • par l’éclatement des bactéries (lyse bactérienne).

On peut rappeler qu’1 cm3 de solution à 0,1 g de chlore actif / m3 contient un  peu moins de 1 million de milliards de molécules de chlore ou d’acide hypochloreux.

Suivant la concentration en acide hypochloreux et les temps de contact avec les micro-organismes, l’action pourra être majoritairement inhibitrice ou destructrice ou une combinaison des deux.


L’ensemble de ces caractéristiques :

  • prix,
  • courte durée de vie dans l’environnement,
  • spectre désinfectant très large,
  • faible impact sur l’environnement (chlorure, monochloramines, chlorate, etc. sont peu actifs.),
  • très soluble dans l'eau,
  • efficacité maximum à la neutralité,

font de l’eau de Javel un produit utilisable pour la plupart des désinfections avec une efficacité maximum en milieu aqueux.

Selon les normes européennes relatives aux désinfectants, l'eau de Javel est:

  • bactéricide selon les normes EN 1040, EN 1276, EN 13697, EN 13727 ;
  • fongicide selon les normes EN 1275, EN 1650, EN 13697, EN 13624 ;
  • sporicide selon la norme EN 13704 ;
  • virucide selon la norme EN 14476.

Pour ceux qui veulent un outil simple de conversion °chlorométrique- % de chlore, c'est par ici.

L'eau de Javel et la culture in vitro

L'eau de Javel peut être utilisée :

  1. pour la désinfection des surfaces de travail :

Je l'utilise pour ma part diluée, 1 part d'eau de Javel à 2,3% pour 4 part d'eau, pour désinfecter le plan de travail de ma hotte à flux laminaire, pour nettoyer les récipients qui vont contenir le milieu de culture.

Je l'utilise aussi imbibée sur du papier essuie-tout, sous ma hotte à flux laminaire.

Pour réaliser cette dilution, rien de plus simple :

Vous prenez un récipient qui correspond à la quantité de solution que vous voulez préparer (j'utilise pour ma part des bouteilles doseuses en polypropylène de 50 cl) .

Diviser en 5 parties égales à l'aide d'un marqueur, puis versez un volume d'eau de Javel à 2.6% et 4 volumes d'eau.

Cette solution garde ses propriétés désinfectantes environ une semaine.

  1. pour la désinfection des graines :

Toujours prévoir au moins trois rinçage à l'eau osmosée stérilisée car contrairement à l'hypochlorite de calcium, l'eau de Javel est rémanente (son action se prolonge dans le temps) et il est très difficile de maîtriser la durée du traitement si l'on ne le stoppe pas en rinçant les graines.

Pour ma part, les contraintes (rinçage) et le côté aléatoire de l'utilisation de l'eau de Javel m'ont fait arrêter son utilisation au profit de l'hypochlorite de calcium.

Ce rinçage ne pose pas trop de difficultés pour les grosses graines (plantes carnivores, adeniums, cactus) mais est un vrai cauchemar pour les graines d'orchidées...

A titre indicatif, pour ceux qui ne peuvent pas se procurer de l'hypochlorite de calcium, il semble qu'une solution d'eau de Javel diluée au 10ème soit la plus efficace.

  1. pour la désinfection des explants :

La concentration que l'on va utiliser va dépendre du degré de saleté de l'explant (10 à 20%). Mais ici aussi, je préfère utiliser l'hypochlorite de calcium.

En tout état de cause, la mise en culture in vitro d'explants nécessite plusieurs étapes : un chapitre entier traite de cet aspect de la culture in vitro.


Date de création : 19/09/2016 17:11
Page lue 1149 fois

Recherche
 
Fermer
Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
<O>


  Nombre de membres 29 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Liens utiles
Visites

 80620 visiteurs

 2 visiteurs en ligne

Like Facebook